Syrie: La violence engendre la violence

“La violence engendre la violence. Il n’est pas possible pour les syriens de surmonter ce conflit sans une solution politique, des institutions démocratiques fortes et la démilitarisation du pays.” Ce constat faisait Dr Haytham Al-Manna, défenseur des droits humains en Syrie et responsable de la coordination pour le changement démocratique en Syrie (NCB)

Al Manna était au Centre œcuménique à Genève pour parler de  la situation en Syrie. (en anglais)

Le MIR diffuse ce message, car sa position est précisément que ce n’est pas par la guerre, ni par l’armement des parties impliquées qu’une solution sera trouvé, mais par le changement démocratique, tout en respectant les droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *