Réhabilitation des objecteurs de conscience

Campagne du 15 mai

Pendant des décennies d’innombrables personnes qui refusaient d’apprendre à tuer ont été massivement punies pour leur décision. Les objecteurs de conscience devaient compter jusqu’en 1966 en Suisse sur des sanctions sévères. C’est grâce à leur engagement que le service civil a été rendu possible en Suisse. Dans les pays limitrophes le droit au service civil était normal depuis longtemps.

Le site zivildienst.ch travaille depuis plus de 30 ans à la reconnaissance des motifs de conscience. À l’occasion de la Journée internationale de l’objecteur de conscience, le 15 mai 2013, nous avons lancé une lettre ouverte au Conseil Fédéral sur www.15-mai.ch sous le nom de Campagne 15 mai. La collecte de signatures dure trois mois. D’autres pas suivront par voie politique.

Signez , vous aussi, la lettre ouverte et montrez ainsi votre soutien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *