L’objection de conscience doit rester un motif pour l’asile

La commission politique du conseil national vient de rédiger ses demandes de modifications de la loi sur l’asile. Une des modifications prévoit que l’objection au service militaire ne soit plus une raison pour accorder l’asile. En 2011, près de 15% des demandeurs d’asile étaient Érythréens. La plupart d’entre eux ont présenté leur demande parce qu’ils refusaient de servir leur pays d’origine. Ils ont donc refusé d’apprendre le métier de la guerre. Ils ont refusé d’apprendre à tuer des gens avec un fusil. Ils ont refusé, le cas échéant, d’aller faire la guerre et tuer des gens. Ceux qui refusent le service militaire en Erythrée risquent la torture, l’emprisonnement et, dans de nombreux cas, leurs vies. Ici en Suisse, nous nous imaginons difficilement ce que cela signifie d’être menacé pour ses convictions pacifistes, dans sa vie et dans son intégrité physique. Mais n’est-il pas honteux et effrayant, que des personnes de l’Érythrée qui, en raison de leurs convictions pacifistes, doivent fuir et se voient refusé l’asile en Suisse? Alors que ces gens veulent contribuer à la paix. Même si ils n’auraient pas été déportés par le changement des lois, une vie digne en Suisse leur serait alors rendue impossible par le refus de l’asile pour des raisons d’objection de conscience. Sans le statut de réfugié, il est interdit de poursuivre un emploi régulier.

Le nombre de demandes provenants de l’Erythrée montre à quel point la situation est terrible, et combien il est important de donner une protection et une perspective à ces personnes. La Suisse pourrait soutenir les gens dans le monde entier dans leurs attitudes pacifistes. Avec l’adoption de cette modification de la loi, la Suisse perdrait sa crédibilité. On ne peut agir dans la tradition humanitaire que par sa continuation cohérente. Le GSsA – et le MIR Suisse – est clairement contre les changements proposés dans le droit d’asile et soutient la manifestation le 23 juin à Berne. Nous voulons un monde de solidarité. Les gens doivent être en mesure de s’engager pour la paix partout dans le monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *