Le MIR au Congo

Le Comité international et le Comité consultatif régional d’IFOR se sont réunis à Pointe Noire, République du Congo, du 8 au 15 septembre 2013. En parallèle, 22 jeunes du MIR Congo se sont rassemblés pour une formation sur la nonviolence. Le Foyer de Charité de Liambou, calme et hospitalier, nous a offert un cadre merveilleux pour ces réunions, à  quelques kilomètres de la ville.

Le MIR Congo avait magnifiquement organisé cette semaine. Un moment fort a été la visite du marché où 2,3 millions d’esclaves ont été amenés de force, après avoir parcouru, enchaînés, des centaines de kilomètres, vendus puis emmenés par bateau en Amérique, et ceci jusqu’en 1923. Le lieu est temporairement marquée en attendant un monument du souvenir. Nous tous, des quatre coins du monde, avons observé une minute de silence en commun avec les jeunes du Congo en pensant à ce que cela a dû signifier pour les esclaves eux-mêmes et leurs familles. Mais notre pensée a enveloppé , par-delà cette forme d’esclavage qui a été abolie, l’esclavage moderne de millions d’êtres humains, qui, sans être enchaînés ou embarqués, vivent une réalité qui n’est pas moins injuste.

L’ordre du jour du Comité international d’IFOR était bien chargé. Ainsi nous nous sommes longuement penchés sur le centenaire à Constance en 2014 et le Conseil qui lui succède immédiatement; la réorientation de la vision et du travail d’IFOR ainsi que le changement de la constitution; les priorités comme la représentation à l’ONU, la Fellowship School (= stage et séminaire au bureau international) et le projet MIR Afrique.

L’ambiance était bonne: il y a eu  des rires, des méditations, les confrontations des diverses perspectives, mais tout cela dans un esprit constructif et le désir fort d’aller de l’avant.

Parmi les résultats importants il faut noter la recommandation de renforcer les réseaux régionaux du Mouvement et de simplifier les modalités d’adhésion, de sorte que dans un même pays il puisse y avoir plusieurs membres ou qu’un membre puisse comprendre plusieurs pays (comme par exemple SERPAJ). Jusqu’ici il n’était question que d’une branche par pays.

À noter aussi l’installation d’un petit groupe responsable du renouvellement de la vision et de la mission, ainsi que la nomination d’un groupe chargé de la préparation du Conseil 2014.

À la fin de la semaine le départ était dans l’air – c’était un peu comme sentir le lever d’un nouveau jour. Pleins de reconnaissance pour le MIR Congo, ses jeunes et ses responsables, les membres du comité sont repartis dans diverses directions: le Soudan, la Palestine, le Canada, le Japon, l’Allemagne, l’Autriche, l’Uruguay et la Suisse.

S’abonner à cette catégorie: International

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *