Des mots précieux

Un groupe de grenouilles se promène dans la forêt. Tout à coup, une des grenouilles tombe dans un trou. Les autres grenouilles viennent au bord du trou et regardent en bas. 

Quand elles se rendent compte de la profondeur du trou, elles disent à la malheureuse grenouille : « Tu ne t’en sortiras jamais vivante, autant abandonner et mourir ! » La grenouille essaye encore et encore et saute aussi haut qu’elle peut.

Les autres grenouilles lui crient : « Ça n’a pas de sens, il n’y a pas d’espoir, tu peux arrêter. » La grenouille essaie encore plus fort, saute encore plus haut et, finalement, saute hors du trou. Les autres grenouilles lui demandent alors : «Pourquoi tu as continué à sauter, tu ne nous as pas entendu dire que ça ne valait pas la peine ?»

La grenouille répond surprise :  » Non, je n’entendais pas bien et je pensais toujours que vous m’encouragiez ! »

Ne sous-estimons pas l’effet de nos propres paroles positives ou négatives. Encourager ou réconforter quelqu’un dans un moment difficile est un cadeau de Noël qui n’a pas besoin de papier d’emballage et dure bien après Noël.

Au nom de l’IFOR-MIR Suisse, je vous souhaite un très bon temps de Noël : que vous puissiez rendre les autres heureux grâce à vos bons mots, et que vous en receviez vous-même beaucoup. 

Charlotte Bhattarai

PS : Le professeur Dietrich Fischer, alors directeur académique à la World Peace Academy, m’a raconté cette histoire. Dieter est mort il y a quatre ans. Ses histoires restent gravées dans le cœur et l’esprit de ses élèves et de ceux d’entre nous qui ont eu le privilège de travailler avec lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *