Conférence sur la paix et la sécurité dans la République démocratique du Congo

Lors d’une conférence internationale, organisée par le Conseil oecuménique des églises (CoE) à Genève du 27 au 29 août, les défis suivants ont été identifiés comme prioritaire par les participants: le conflit violent et armé, l’intégrité électorale, la protection de l’environnement et les droits humains.  Le MIR et son invité Junior Nzita, ancien enfant-soldat en RDC, ont participé aux délibérations. Dans son intervention, Junior a souligné la réalité des enfants-soldats, qui sont privés de leur enfance. Hansuli Gerber a rappelé le fléau du complexe militaro-industriel qui favorise les conflits armés et leur horribles retombées, mais qui n’est souvent pas évoqué dans l’énumération des maux d’un pays.

Les minerais, la violence sexuelle, la situation humanitaire, ainsi que de nombreux problèmes de gouvernance ont été évoqués. Des groupes de travail ont établi des listes de défi avec des recommandations d’actions concrètes, afin que cette conférence ait des retombés pratiques pour le changement constructif de ce pays riche en ressources naturelles et terriblement pauvre en ce qui concerne la condition humaine.

Cette conférence a eu lieu dans le cadre du pèlerinage de justice et de paix, mis en place par l’assemblée générale du CoE à Busan.

Plus d’infos et le communiqué de la conférence sur le site du CoE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *