Communiqué de Presse: EUFOR – European Fellowship of Reconciliation

 

L’EUFOR PLAIDE POUR UNE NOUVELLE VISION DE L’EUROPE

Lors d’une réunion à Genève en Suisse, 25 représentants des branches européennes de l’International Fellowship of Reconciliation (IFOR) plaident pour une « vision renouvelée de l’Europe » fondée sur la Culture de Paix et non sur la puissance militaire.

Afin de relever les défis du 21ème siècle, nous avons besoin, en Europe, d’une nouvelle façon de collaborer basée sur l’unité, la solidarité et l’humanité.

Une attention urgente et collective est nécéssaire dans les domaines suivants :

  • la reconnaissance des réfugiés et des migrants comme citoyens ? ;
  • Le désarmement, l’abolition des armes nucléaires et celles du commerce de l’armement ;
  • la promotion de l’éducation à la paix, le dialogue inter-religieux et l’autonomisation sociale des populations.

 

L’EUFOR précise,

« La société civile européenne a eu l’expérience à plusieurs reprises de pouvoir transformer les conflits grâce à une position affirmée sur les Droits de l’Homme, la non-violence, et la sécurité humaine. Nous avons la volonté de construire sur l’héritage que constitue ces valeurs positives.

« Les réfugiés et migrants font avec leurs traversées une déclaration sur l’échec du politique. Les efforts de l’Europe et ses ressources devraient être consacrées à en combattre les causes profondes et à accueillir les réfugiés et les migrants comme des citoyens.

« L’Europe traverse une crise de valeur et doit agir afin de déplacer ses ressources loin des armes nucléaires, des dépenses et stratégies militaires.

« Une nécessité supplémentaire est celle de mettre en avant les interventions non-violentes dans le but de faire naitre une Europe de la solidarité.

« L’EUFOR appelle les peuples d’Europe à faire l’exercice de leur responsabilité afin de former une Europe de l’espoir et non de la peur, des voisins et non des étrangers. Ensemble, nous pouvons changer nos communautés et nos gouvernements. »

« Alors que la Belgique traverse des heures sombres, Agir pour la Paix exige que les autorités fassent respecter et respectent le Droit international des droits de l’homme et œuvrent au développement de la population dans l’esprit de l’article 23 de notre constitution. »

 

Information relative à EUFOR:

  • Le mouvement est né en 1914 avec des personnes qui ont refusé de participer à la guerre du fait de leur croyance religieuse.
  • L’EUFOR continue de travailler pour la non-violence, la paix et la réconciliation.
  • La réunion de l’EUFOR (01.04.16) à rassembler des représentants du Pays de Gales, d’Angleterre, d’Ecosse, de Suède, d’Allemagne, de Suisse, d’Italie, des Pays-Bas, d’Autriche et de Belgique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *