Communiqué de presse – Eglise & Paix, Mai 2013

Conférence internationale de Church and Peace à Selbitz 31.5. – 2.6.2013

« Cherchez le bien de la cité – le mandat prophétique de l’Église »

L’éducation à la paix et l’élaboration d’une alternative crédible au concept onusien de l’interven- tion militaire comme responsabilité de protéger devront faire partie des thèmes centraux lors de l’assemblée plénière du Conseil œcuménique des Églises qui se déroulera en automne à Busan, en Corée du Sud. C’est ce que demande la Conférence internationale de Church and Peace, le réseau européen de communautés chrétiennes, d’Églises et d’organisations de paix, qui a eu lieu du 31.5 au 2.6 dans la communauté « Christusbruderschaft Selbitz », membre du réseau de longue date. Sous le thème général « Cherchez le bien de la cité – le mandat prophétique de l’Église », les parti- cipants originaires de 11 pays ont critiqué les efforts récents des États à développer des alterna- tives à la force militaire et à les mettre en œuvre dans une démarche politique concrète.

Dans les conflits ou dans les guerres civiles comme celles du Mali ou de Syrie, on parle publique- ment et souvent d’intervention militaire, comme seule alternative efficace à l’inaction. Au contrai- re, selon les participants à la conférence, une prévention active des conflits et la divulgation des in- térêts qui se trouvent derrière la production d’armes au niveau mondial devraient se trouver au centre du discours public.

Si les Églises et les sociétés religieuses acceptaient la non-violence de Jésus comme seule option, cela signifierait un engagement conscient contre la guerre. S’investir pour cela, telle est la mission prophétique de l’Église de Jésus.
« Nous ne nous agenouillerons pas devant l’autel du complexe militaro-économique, qui alimente un grand nombre de systèmes économiques mondiaux », a dit Lloyd K. Pietersen, professeur bri- tannique de Nouveau Testament. Dans son exposé, il a réfléchi à la manière dont l’apôtre Paul se comporterait aujourd’hui devant les mouvements des indignés.

Alen Kristić, théologien et spécialiste des religions en Bosnie, voit dans la collaboration sans faille entre l’État et les sociétés religieuses dominantes l’une des causes du manque de démocratie et d’aptitude à la paix dans sa région. À son avis, ce sont les nombreuses personnes et groupes indé- pendants et très motivés par le message de paix ancré dans leur foi, qui produisent un travail pour la paix durable et seront ainsi des porteurs de paix.

Les participants à la conférence ont réfléchi à leurs expériences concrètes de travail sur le terrain et se sont encouragés mutuellement. Les contributions des participants du sud-est de l’Europe étaient particulièrement importantes.

Les exposés seront prochainement disponibles sur le site www.church-and-peace.org

Church and Peace (Église et Paix) est le réseau œcuménique européen des Églises pacifistes. Celui-ci se compose de communautés, de paroisses, de centres de formation, de services pour la paix et d’orga – nisations œuvrant pour la paix. Il apporte sa contribution au dialogue œcuménique sur la Justice, la Paix et la Sauvegarde de la Création et est le terreau d’initiatives et de projets communs. Au cœur de la vi- sion de Church and Peace se trouve l’enseignement du Sermon sur la Montagne. L’engagement du ré- seau à la non-violence évangélique active s’exprime de diverses manières. Il s’appuie sur l’exemple de l’Église primitive, du mouvement anabaptiste et des Églises pacifistes historiques.

Contact: Davorka Lovreković, Secrétaire Générale, Secrétariat Internationale

Le MIR Suisse est membre d’Eglise & Paix, qui est issu du comité de continuation du dialogue entre les églises officielles et les églises historique de la paix, auxquelles se joignait IFOR pour les entretiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *