Appel à défendre le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire

Le bureau international de la paix (IPB) lance l’appel ci-dessous. On peut soutenir cette campagne concrètement en allant sur cette page pour signer. 

Il est aussi possible d’envoyer un courriel au bureau à Berlin pour signaler votre soutien.

*********************

En menaçant de retirer les Etats-Unis du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires (Traité FNI), le Président Trump marque une escalade dangereuse vers une guerre froide du 21e siècle entre la Russie et les États-Unis.

Le Traité FNI, pour lequel des millions de personnes dans le monde se sont mobilisées, a été négocié en 1987 et a marqué la fin de la guerre froide. Il prévoit l’élimination et la renonciation permanente à tout déploiement futur de missiles balistiques nucléaires et conventionnels sol-sol tant américains que russes, réduisant ainsi le risque que l’Europe ne devienne le théâtre principal de la guerre nucléaire.

L’abandon du Traité FNI, combiné à l’expiration possible du nouveau traité START, éliminera tous les accords sur les armes nucléaires entre les deux puissances nucléaires qui possèdent 90 % des armes nucléaires du monde, ouvrant la voie à une dangereuse course aux armes nucléaires.

La menace de M. Trump d’abandonner le Traité FNI illustre son engagement pour l’«Amérique d’abord» notamment en affaiblissant et en confinant la Chine. Il s’appuie sur l’histoire récente de l’expansion de l’OTAN et les projets de déploiement d’armes nucléaires «plus utilisables» en Europe, sur le retrait du Traité ABM et l’engagement de développer et de déployer une nouvelle génération d’armes nucléaires américaines, leurs vecteurs et la défense antimissile.

Le Président Poutine a réagi en réitérant l’engagement de la Russie à maintenir l’équilibre des forces de Destruction Mutuelle Assurée avec les États-Unis. Des missiles à capacité nucléaire ont été déployés à Kaliningrad, au cœur de l’Europe, et il a menacé de les aligner sur les déploiements de missiles américains en Europe.

Nous demandons instamment que des négociations soient menées pour préserver et renforcer le traité FNI, pour que soient adoptées des doctrines de non-utilisation en premier et pour que soient respectées les obligations du Traité de non- prolifération nucléaire, ainsi que des réductions des arsenaux, pour attribuer les économies ainsi réalisées aux besoins humains essentiels.

Nous appelons tous les pays à ratifier le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires adopté par 122 pays en 2017, qui offre un cadre international solide pour l’élimination des armes nucléaires.

Nous appelons toutes les personnes et les nations du monde à utiliser tous les moyens politiques et diplomatiques pour défendre le traité INF et pour œuvrer en faveur d’un monde sans nucléaire.

Pour la survie de l’Humanité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *